TIGA OMBAK – Trois Vagues

Emmanuel Le Gourriérec (2021)

Pourquoi lire ce livre ?

Pour la rencontre, la découverte d’un parcours de vie où curiosité et bienveillance mènent à l’engagement humanitaire, ou encore en quoi apprendre de l’autre aide à se connaître soi-même et, enfin, par ce que l’on peut vivre pleinement plusieurs passions dont le fil conducteur est simplement mais totalement l’être qui s’y voue.

Résumé :

Mon avis :

La catégorie ‘Témoignages’ est assez récente sur mon blog et je vous avoue trouver non seulement des pépites d’écriture mais aussi des êtres exceptionnels.
Emmanuel Le Gourriérec en fait partie…

Son style est précis et concis, très didactique. Le récit est ponctué de bulles d’humour bienvenues tant la tâche à accomplir pour rebâtir cet endroit dévasté est herculéenne.

Nous le suivons donc dans ce monde admirable de l’action humanitaire dont nous découvrons la disparité ainsi que les obligations et contraintes…

Mon imagination n’a pas eu beaucoup d’efforts à faire pour visualiser toutes les scènes décrites, ces souvenirs si vivants qui vous donnent l’impression de le connaître ce héros ordinaire, comme il en existe tant, qui agit, ose naturellement ce que nous rêvons seulement…

L’auteur se livre à nous sans fard, il se décrit parfois presque de manière clinique; cependant la richesse de sa personnalité jaillit sous sa plume et je ne suis pas certaine qu’il en soit totalement conscient car s’il est fier de son action (et il y a tout de même de quoi) il n’en tire aucune vanité. Pour lui, l’important est l’Autre. Un regard, un sourire, autant de passerelles menant à notre humanité…

Ce texte, émaillé d’anecdotes et conseils en tous genres comme par exemple le fait qu’il est préférable de faire appel à une personne du coin pour vous conduire quelque part et non de prendre le volant si vous tenez à votre vie, est certes des plus passionnant cependant j’y ai vu aussi et surtout un message d’espoir tous azimuts.

En effet, en plus de l’engagement pour des causes justes et vitales qui pourrait à l’évidence susciter des vocations chez certains lecteurs, il y a cette petite chose, ce détail qui n’a cessé de me titiller jusqu’à ce que je fasse le lien avec Mélodie Ducoeur et son merveilleux ‘Royaume de Séraphin’…

Pour moi voici la révélation, le message d’espoir dont je parle plus haut : oui on peut vivre et s’épanouir pleinement tout en étant différent sans pour autant en connaitre exactement les raisons tant le diagnostic peut être tardif et vous aide à comprendre, après coup, votre cheminement semblant parfois chaotique au regard des autres et donc de vous-même. La paix, la sérénité par l’acceptation de soi-même (pouvons-nous seulement faire autrement ? ), tout ceci permet in fine d’aller de l’avant en vivant ses passions à fond, au fur et à mesure qu’elles se présentent…

Il y a de la lumière chez cet homme, de celles dont nous avons grandement besoin ces temps-ci qui met en avant le meilleur de nous-mêmes, qui vous porte et vous questionne :

Quel sentiment vous grandira, vous donnera une image positive de vous sinon celui d’aimer les autres sans contrepartie aucune ?…

Aujourd’hui, Emmanuel Le Gourriérec se voue non seulement à l’écriture, notamment des romans historiques concernant Alaric (si vous êtes Nîmois cela devrait vous parler) mais aussi à l’accompagnement de jeunes auteurs via sa maison d’édition Nemausus. Quand je vous dis que cet homme est tourné vers l’Autre !…

J’ai très hâte de les lire, convaincue de découvrir une nouvelle facette d’un auteur qui, je pense, nous surprendra à chaque ouvrage.

Nul doute qu’une fois que vous aurez lu TIGA OMBAK, vous voudrez à tout prix continuer à lire cette plume au charme si particulier…

Bonne lecture à vous et à bientôt…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En savoir plus sur Le Livre et la Plume

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Retour en haut