Telle est ma nature – 2


Je suis le vent
Éole on me nomme
de la vie je suis le souffle
et pourtant l’on me craint
car de la mort je suis la main.
Créatures éphémères que la peur égare
le feu je crée avec vos cigares
il me suit ou me précède
et vous détruit, je le concède.
Mais ainsi va la Vie
que ni vous ni vos envies
ne fera dévier de sa route
par vos armées en déroute
ainsi le chaos naitra
puis, comme toujours, Elle réapparaitra …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En savoir plus sur Le Livre et la Plume

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Retour en haut