‘ Je cherche la région cruciale de l’âme où le Mal absolu s’oppose à la fraternité ‘


André Malraux - Le miroir des limbes (1976). Cette citation fut reprise en exergue par Jorge Semprun dans 'L'écriture ou la vie' (1994) comme par Patrick Clervoy dans ' dix semaines à Kaboul - chroniques d'un médecin militaire 'Il me semble que cette quête désespérée est dans le coeur de la plupart des êtres humains… Lire la suite ‘ Je cherche la région cruciale de l’âme où le Mal absolu s’oppose à la fraternité ‘

‘ Pour son dernier gueuleton au ballon avant de grimper à l’abbaye de monte-à-regret, Riton le Plaisantin refusa de becqueter des frites avec le poulet sous prétexte qu’il voulait pas grossir ‘.


L'abbaye de monte-à-regret est un des surnoms donnés à la guillotine... Photo Par Georges Seguin (Okki) — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=13310078 Pierre PERRET, Le Nouveau Petit Perret illustré par l'exemple (1982)

Je n’oublie pas mes lecteurs et blogueurs dont je reblogue les articles… Mais je continue de lire, à défaut d’avoir le temps d’écrire… J’ai donc du Mallock, du Bernard Minier, du Patricia Cornwell, du Stefen Hawking, du Ken Follet, le prix Goncourt 2020 (et pourtant je ne suis pas très prix littéraires, mais là… cadeau d’anniversaire bienvenu !) et plus encore… Alors de grâce encore un peu de patience et j’espère vous faire plaisir en vous écrivant de beaux articles un peu plus régulièrement mais là je ne peux rien promettre ! A vos plumes et à vos livres…


 »L’homme n’est ni ange ni bête et qui veut faire l’ange fait la bête. »


Blaise PASCAL Je commente rarement en public l'actualité car mon blog n'est pas fait pour cela et j'estime que mes opinions en ce domaine ne concernent que moi.Pour autant, aujourd'hui je pousse un cri de révolte !A mon sens, l'obscurantisme désigne non seulement des périodes de notre Histoire mais aussi un mode de gouvernement.En effet,… Lire la suite  »L’homme n’est ni ange ni bête et qui veut faire l’ange fait la bête. »

« Respectons Dame Faucheuse qui éternellement va les chemins sans se plaindre de son sort. Un tel métier pourtant n’est pas une vie, ravir les morts aux vivants quel qu’en soit le prix ! » Ainsi parlait le sage méditant très fort.  » Allons donc l’ami, sans son office nous serions trop nombreux à danser dessus la terre et non dessous, notre Gaia n’en supporterait pas les coups. Pourquoi la Mort se plaindrait-elle d’une tâche si essentielle ?  » répondit le fou. La Camarde fine mouche rôdait en ce lieu, à ces mots elle ne fit donc ni une ni deux et du sage comme du fou elle s’empara, se plaignant au passage du grand poids du sage et du grand vide du fou, à moins que ce ne fut l’inverse, qui de son attelage déséquilibrait le tout !


un petit billet de ma composition !