Avant moi, j’étais un autre (2020)


Michaël Delaporte Illustration Maé Delaporte d’après une photo de Sébastien Bouchère

Pourquoi lire ce livre ?

Si vous avez comme une vague sensation de vide alors que tout va bien, ce livre est écrit pour vous
Si vous avez découvert ce qu’est la Vie, alors ce livre est un moment partagé écrit pour vous

Résumé

Mon avis

L’auteur, découvert là encore via les réseaux sociaux, est issu d’un milieu très aisé et a tout pour être heureux dans la vie : un travail très rémunérateur, toujours plus rémunérateur !, une épouse, deux enfants et un chez-lui parfait.
Tout va donc pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles jusqu’à … Eh oui, il y a toujours un moment où…
Notre homme ressent un mal-être persistant qu’il ne comprend pas, il consulte les meilleurs spécialistes et le diagnostic est sans appel : il a attrapé la maladie ‘du temps qui passe’ l’ordonnance n’a de médical que le nom et le tout lui a coûté une fortune puisqu’il a vu les meilleurs que l’on puisse consulter. Très en colère, furieux même que toutes ces fadaises soient seulement pensées par ces gens-là !
Avouez que cet état d’esprit ne lui est guère propice pour résoudre son problème existentiel…

Arrive un autre moment clé, le déclencheur : un grave accident de voiture.

Quand vous ne maîtrisez plus rien du jour au lendemain, forcément, c’est un choc qui s’ajoute au traumatisme que vous venez de subir.
L’auteur nous décrit par le menu sa vie d’avant, certes, mais surtout sa reconstruction, où l’élégance le dispute à une gouaille toute méridionale …
C’est court, direct, vivant et bienveillant seulement envers les autres.
Tous ces Autres qu’il découvre enfin, quels qu’ils soient, parfois le temps d’un regard, et quelque chose d’impalpable se passe, un message se transmet…

Il faut du temps pour réapprendre à se centrer sur l’essentiel !

Le titre est évocateur et m’a fait penser malgré moi à Rimbaud ( ‘Je est un autre’ quand il évoque l’écriture ) puis inconsciemment en cours de lecture j’ai associé ce récit à ‘Une saison en enfer’ suivi ensuite par ‘Les Illuminations’.
Allez savoir pourquoi !

Arthur Rimbaud a radicalement changé de vie à l’âge de 20 ans et n’a plus écrit sauf sa correspondance. Cette cassure nette entre un avant et un après, radicalement à l’opposé l’un de l’autre, voilà ce qui m’a marquée.

Mon seul regret, dont j’ai fait part à l’auteur, est qu’il ne se pardonne pas d’être ce qu’il était ‘avant’. Son vocabulaire en témoigne et m’a rendue triste pour lui, un élan de compassion m’a submergée ainsi qu’un chouïa de colère, je dois bien vous l’avouer ! Car après tout c’est toujours à cause de ce que nous étions ‘avant’ que nous devenons ce que nous sommes aujourd’hui et ainsi de suite tout au long de notre vie, même si le prix à payer en est parfois très lourd.

Aujourd’hui tout va bien pour lui, avec la vie, ses tracas, ses bonheurs, comme pour tout le monde.
Son ambition est de partager, transmettre ce que la vie et les Autres lui ont appris.

Alors acceptez ce passage de témoin pour le donner à d’autres et, vous savez quoi ?, cela vous procurera un bonheur, une plénitude indicibles !

Bonne lecture et à bientôt

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s