Hallucinations — L’atelier peinture de Christine


“-. Ce monde qu’il découvrait, c’était un monde d’une grandiose, d’une incomparable beauté. Il ne ressemblait en rien de ce que Philip avait jamais vu, de ce qu’il n’avait jamais pu lire, ou rêver. On eût dit une vision de la jeunesse du monde, alors que la terre était encore informe et vide. Entre des […]

Hallucinations — L’atelier peinture de Christine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s