L’archipel des larmes (2020)


Camilla Grebe auteure à découvrir absolument
Photo prise par Mattias Blomgren

Genre : Thriller

Pourquoi lire ce roman ?

Pour qui veut connaître un peu la société suédoise, c’est une bonne occasion d’ajouter cette écrivaine à vos auteurs à suivre…

Résumé : 4ème de couverture

Mon avis :

D’emblée le style m’a interpelée, c’est le troisième roman que je lis d’elle et je ne m’en lasse pas ! Camilla Grebe dresse avec minutie le portrait de quatre femmes sur une période d’environ soixante dix ans.
Son écriture est tellement précise qu’une machine à remonter le temps ne servirait à rien !
Nous vivons chaque époque dans son jus, on y déambule, on enrage, on subit, on peste contre les carcans d’une société faite par des hommes et pour les hommes, dont certains, en raison de leur haute position sociale, bénéficient d’une impunité certaine.
Cela nous parle donc, forcément !

Du crime originel affreux commis en février 1944 à nos jours, c’est le même modus operandi qui surprend, inquiète, et de s’interroger : s’agit-il d’un imitateur ? Dans le cas contraire, comment est-ce possible ?

Telles des amazones, ces femmes enquêtrices en titre ou pas, font preuve de ténacité, d’intelligence ne reculant devant aucun sacrifice, fût-il ultime, afin de faire jaillir la vérité.

Leur lucidité parfois effrayante sur elles mêmes, leur vie personnelle et professionnelle, les conduit souvent au bord de l’abîme.

Entre larmes et volonté farouche, chacune d’elle laisse sans le savoir un maillon soigneusement tissé qui aide la suivante.
L’évolution de la société suédoise n’a évidemment que peu d’impact sur les émotions humaines, les blessures intimes enfouies au plus profond de l’âme ressortent avec force dans ce cauchemar, que la description hivernale appuyée de chaque rue, parc ou autre paysage urbain renforce.

Nous nous sentons glacés jusqu’aux os, le vent et la neige troublent nos sens, l’angoisse nous noue la gorge tandis que nous suivons les pistes menant à d’incroyables découvertes jusqu’au dénouement final.

Comme à mon habitude, rien sur l’intrigue et le pourquoi du comment !

Les personnages récurrents n’empêchent nullement de lire ce livre, mais si vous préférez suivre leur chronologie, je vous suggère de commencer par :

* Un cri sous la glace (2015)
* Le journal de ma disparition (2017)
* L’ombre de la baleine (2019)

2 réflexions sur « L’archipel des larmes (2020) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s