Nuit d’amour — L’atelier peinture de Christine


»-. La Reine regagne donc son lit, et lui se prépare à venir à bout de la fenêtre. Il saisit solidement les barreaux et tire sans à-coups, les faisant ployer et sortir des trous dans lesquels ils étaient scellés. Mais le fer était si tranchant qu’il s’ouvrit la première phalange du petit doigt jusqu’au nerf […]

Nuit d’amour — L’atelier peinture de Christine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s