Contes à faire trembler de peur — L’atelier peinture de Christine


”-. Subitement, je me rappelais le temps lointain où, à Moscou, assis sur un petit banc aux pieds de maman, dans sa chambre tendue de soie damassée bleu clair, je jouais avec des écheveaux de laine multicolores. Tandis que, penchée sur un minutieux travail de tapisserie, elle me racontait quelque histoire à dormir debout. C’étaient […]

Contes à faire trembler de peur — L’atelier peinture de Christine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s