La femme en deuil — L’atelier peinture de Christine


»-…/… Vingt-sept ans plus tard, le vicomte de Chateaubriand, au faîte de sa gloire, reçoit dans son cabinet une mystérieuse femme en deuil. Cette femme était si émue qu’elle pouvait à peine marcher. -. Mylord, do you remember me ? -. Oui, j’ai reconnu Miss Ives-. Le choc est rude pour Chateaubriand. -. Je ne […]

La femme en deuil — L’atelier peinture de Christine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s