Tango argentin — L’atelier peinture de Christine


»-. Profiter de Paris, pour Fafa, c’était d’abord aller danser. Et le tango argentin de préférence, précisait-elle. Le samedi après-midi, qui était son jour de congé, elle filait aux Trottoirs de Buenos-Aires, rue des Lombards. Alors qu’elle vaquait toute la semaine vêtue de flanelle grise, de tabliers blancs et chaussée de souliers plats… Elle descendait […]

Tango argentin — L’atelier peinture de Christine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s