Sur le Rio Negro — L’atelier peinture de Christine


»-. Le début du voyage sur le Rio Negro fut surtout un exercice de patience. Ils avançaient à l’allure d’une tortue et, dès que le soleil se couchait, ils devaient s’arrêter pour éviter d’être heurtés par les troncs que charriait le courant. La chaleur était intense, mais au crépuscule la fraîcheur tombait, et pour dormir […]

Sur le Rio Negro — L’atelier peinture de Christine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s