Du haut de la tour carrée — L’atelier peinture de Christine


»-. Explorant son territoire, elle s’était timidement aventurée au-delà des limites du jardin. Si bien que la ligne de chemin de fer, la ferme voisine où l’on cultivait des violettes et les rives de l’estuaire devinrent son terrain de jeu. En s’enhardissant, elle découvrit l’allée qui menait à l’église du onzième siècle, avec sa tour […]

Du haut de la tour carrée — L’atelier peinture de Christine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s