À l’ombre de la Butte-aux-Coqs Osvald Zebris — La viduité


Les meurtrières hallucinations de l’Histoire. Riga 1905, soubresauts révolutionnaires, répressions, noir antisémitisme. À l’ombre de la Butte-aux-coqs parvient à restituer la folie cet instant par une histoire d’enlèvement d’enfants et surtout par ses douloureuses justifications. Osvalds Zebris signe un roman plaisant aux allures de polar.

À l’ombre de la Butte-aux-Coqs Osvald Zebris — La viduité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s