Aujourd’hui on fête les Martial. L’Église a longtemps soutenu la légende qui veut que Saint Martial , ou Martial de Limoges, ait rejoint Jésus Christ vers l’âge de 15 ans, baptisé lui aussi dans le Jourdain et serait même le garçon évoqué par Matthieu (XVIII,3). Le Christ l’aurait ainsi envoyé évangéliser la Gaule, où il lui aurait appris le martyre de Saint Pierre et de Saint Paul, puis plus tard sa propre mort. On lui prête nombre de miracles vivant comme mort. Historiquement, les fouilles archéologiques ainsi que d’autres textes le font apparaitre au III ème siècle. Selon la tradition, il serait le premier évêque de Limoges. On l’appelle aussi l’apôtre des Gaules ou encore l’apôtre d’Aquitaine.


Il est assez délicieux de constater qu’un prénom païen, référence directe au dieu de la guerre Romain : Mars, ait été porté par quelqu’un autour duquel on a bâti plusieurs légendes. Il devait falloir au moins cela pour faire oublier le côté militaire non pas de l’homme mais de son nom ! Il y a de ces ironies parfois…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s