On fête ce jour les Pierre et les Paul : dans « L’illusion comique » (1636) Pierre Corneille dit : « Que ne fait point l’amour quand il possède une âme ? » et Paul Eluard d’enfoncer le clou dans « L’Amour la poésie » (1929) : « Le front aux vitres comme font les veilleurs de chagrin, je te cherche par-delà l’attente, par-delà moi-même, et je ne sais plus tant je t’aime, lequel de nous deux est absent »


Pierre CORNEILLE ou CORNEILLE L’AÎNÉ ou encore LE GRAND CORNEILLE
Paul ÉLUARD (époux de GALA avant DALI !)

L’amour est un sujet intemporel, qu’il soit fraternel comme celui des apôtres ou passionnel comme celui de nos poètes, il nous occupe l’esprit, l’âme et le coeur… Bientôt un vers de l’ami Alfred que vous reconnaitrez sûrement…

1 réflexion sur « On fête ce jour les Pierre et les Paul : dans « L’illusion comique » (1636) Pierre Corneille dit : « Que ne fait point l’amour quand il possède une âme ? » et Paul Eluard d’enfoncer le clou dans « L’Amour la poésie » (1929) : « Le front aux vitres comme font les veilleurs de chagrin, je te cherche par-delà l’attente, par-delà moi-même, et je ne sais plus tant je t’aime, lequel de nous deux est absent » »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s