Ces rêves qu’on piétine, Sébastian Spitzer — Aleslire


Un premier roman très sincère, très vibrant de la volonté d’être sincère, de nouer les fils de la mémoire de l’effondrement du III ème Reich, restituant par là même les horreurs nazies, dans la déliquescence de la chute, les corps recroquevillés dans le bunker, comme pourrissent les corps dans les fosses communes, et se gangrènent […]

Ces rêves qu’on piétine, Sébastian Spitzer — Aleslire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s